Official web site of Pascal Martos

Bio

Pascal Martos Bio [Français]

>>English version is here

Né en 1965, j’ai toujours aimé les activités liées au dessin.J’ai depuis mon plus jeune âge exprimé beaucoup de choses par le dessin avec facilité.

Je pense que c’est au collège que j’ai fait le lien entre la musique et le dessin, quand notre professeur d’art plastique nous passait systématiquement un 33 tour pendant notre heure d’activités picturales. J’ai donc continué à dessiner  en écoutant la musique que j’aime et les 2 activités sont devenues assez indissociables l’une de l’autre pour moi.

Mes premières influences en peinture, je les ai trouvées dans les livres d’histoire au collège ou j’admirais les photographies des peintures du Caravage ou de David. La peinture du figuratif avec beaucoup de détails m’a tout de suite attirée. Plus tard dans les années 80 j’ai découvert les œuvres de peintres hyperréalistes comme Boris Vallejo ou Victor Siudmak qui ont beaucoup influencé ma façon d’aborder le portrait et le nu. Jusqu’à la fin de mes études supérieures j’ai eu une forte activité picturale en réalisant quantité de portraits et peintures à la gouache essayant d’améliorer ma technique et la précision dans la ressemblance de mes sujets. Puis, au début de ma carrière d’enseignant j’ai délaissé cette activité autodidacte pour une longue période…

En 2003, ma compagne et l’une de mes collègues m’ont poussé à reprendre après avoir vu quelques uns de mes anciens travaux. Depuis je peins sans relâche (parfois beaucoup) toujours en écoutant de la musique avec une prédilection pour les nus et les portraits très détaillés…C’est naturellement qu’en 2005 j’ai réalisé un portrait du bassiste américain Marcus Miller que j’écoutait depuis très longtemps. Cette toile le représente jouant sous un ciel orageux avec un éclair symbolisant un de ses célèbres slaps de basse. Cette toile a beaucoup plût à mes proches et en 2009 quand il a sorti un album appelé THUNDER (Tonnerre) avec 2 autres bassistes que j’adore aussi Stanley Clarke et Victor Wooten , je me suis dit que ma toile de 2005 était une drôle de coïncidence et je me suis débrouillé pour la lui faire parvenir en coulisse lors d’un concert au Casino de Paris. Ce cadeau lui a plu et a fait du bruit sur son site officiel et les fans m’ont poussés à peindre d’autre musiciens…Depuis j’ai peint de nombreuses toiles hommage aux musiciens et chanteurs que j’affectionne, avec un penchant pour la musique jazz, soul et funk afro américaine que j’écoute depuis mon adolescence. Par le biais des réseaux sociaux j’ai pu entrer en contact avec certains de mes artistes favori s (George Duke , Stanley Clarke , Esperanza Spalding , Lalah Hathaway, Christian Scott, David Sanborn, Alex Han, Hiromi Uheara… )et les rencontrer lors de certains concerts. J’ai l’honneur que certaines de mes toiles tapissent un mur chez certains d’entre eux et j’en suis très fier !

Pascal Martos Bio [English]

>>French version is here

Born in 1965, I always liked the activities related to drawing. I have since my youth expressed a great deal by drawing with ease.

I think it’s in secondary school I made the connection between music and drawing, when our art teacher putted a record on during our painting activities. So I continued to draw while listening to music I like and those two activities have become quite inseparable from one another for me.

I found my first influences in painting, in the history books to college. I admired photographs of the paintings of Caravaggio or David. I was immediately attracted with figurative painting in great detail. Later in the 80’s I discovered the works of artists like Boris Vallejo or Victor Siudmak who have greatly influenced my approach to portraiture and the nude. Until the end of my graduate studies I had a strong pictorial activity by carrying amount of portraits and paintings in gouache trying to improve my technique and precision in the likeness of my subjects. Then, early in my teaching career I abandoned this activity self-taught for a long time …

In 2003, my partner and one of my colleagues pushed me to return after seeing some of my old work. Since then, I paint constantly (sometimes much) still listening to music with a predilection for nudes and portraits is of course very detailed … I realized that in 2005 a portrait of the American bassist Marcus Miller whom music I liked since a long time. This painting represents him playing under a stormy sky with a lightning bolt symbolizing one of his famous bass slaps. This painting has a lot would to my family and in 2009 when he released an album called THUNDER with two other bass players that I also love Stanley Clarke and Victor Wooten, I told myself that my painting of 2005 was a funny coincidence and I managed to send him backstage at a concert at the Casino de Paris. This gift pleased him and made noise on his official website and fan pushed me to paint the other musicians … Since then I painted many portraits paying tribute to the musicians and singers that I like, with a penchant for jazz, soul and funk that I listen since my teens. Through social networks I was able to contact some of my favorite artists (George Duke, Stanley Clarke, Esperanza Spalding, Lalah Hathaway, Christian Scott, David Sanborn, Alex Han, Hiromi Uheara …)and meet some of them when they came to play in France. I’m now proud to know that some of my paintings are on their wall …

Share
Return to Top ▲Return to Top ▲