http://onlinecasino.webgarden.com

Site officiel de Pascal Martos

Presse

Une critique sympa de l'expo Jazz-Faces sur la page culture 94 “Le Parisien” article parisien

 

 

 

 

 

Salut à tous! Récemment, Pascal a eu une entrevue avec un magazine en ligne “Jazzcolours” à propos de sa peinture!!

Pascal Martos

le réalisme visionnaire de jazz IL

Marco di Maimeri
>>Version anglaise est ici

Ses portraits sont des enfants de Vallejo et hyperréalisme Siudmak
Comme la passion pour le groove, la fusion et la contamination.
Met son expérience en tant qu'artiste dans le service du jazz, montrant
les personnages et les sentiments qui accompagnent l'écoute.
Son contraste le plus intriguant avec des musiciens et des instruments,
évoquant souvent des références à des objets et des histoires de la vie réelle.

[Q1] Nous partons de l'émission "En Mars Jazz" prévue en Mars dans votre ville, Maisons-Alfort. Quelles différences y sont comparés à des travaux précédents, et ce nouvel ensemble, avant?

Il sera semblable à d'autres. Dominique Edmond, directeur de la section musicale de la presse à Maisons-Alfort, m'a demandé d'apporter toutes les photos, Le jazz en solo Quelli non. Il ya des portraits de Miles Davis comme Marvin Gaye ou Prince, une totale par di 40 la télévision est 10 instantanés de mes peintures, faite par son, acteur et photographe Jean-Claude Bourbault et tourné dans différents lieux liés à la peinture de Paris et de leurs
sujets. Depuis, je continue à peindre, nouvelles œuvres sera sûrement. Le point culminant sera l'hommage à "Bitches Brew" de Miles Davis a récemment.

[Q2] "Miles Davis 2" célèbre à la fois la fusion jazz-tour de la protagoniste est l'art de Mati Klarwein, illustratore dell'Lp di "Bitches Brew". Quelle est votre relation avec la musique et la couverture de cet album?

La couverture de "Bitches Brew" m'a toujours étonné. Il est parfait. J'aime Ne colori, style et la composition. Mati Klarwein a fait d'autres mais c'est mon préféré. Et puis la musique! La première fois que je l'ai entendu, dans les années 80, quand j'ai commencé à écouter du jazz, fu un choc. Nous ne savions rien. J'ai essayé de nouveau et chaque fois que j'ai mis ce disque la musique m'a pénétré plus et j'ai finalement pris! J'ai commencé à acheter Lp de fusion-jazz musiciens. Miles avaient ouvert un monde. J'ai récemment lu sa biographie de George Cole et porté sur la période électriques, "Les derniers milles», et j'ai compris ce qui a conduit à changer. J'ai pensé qu'il était temps de redonner mon art "Bitches Brew" de rendre hommage à Miles et Mati, mettant en lumière certains moments importants dans la vie de Miles. J'ai utilisé la symétrie et le contexte de la peinture par Mati: une tempête sur l'océan et le ciel étoilé la nuit. J'ai dépeint une jeune Miles et demi demi, conçue par sa propre main, pourquoi il était nécessaire de décider de la direction. J'ai peint grec Juliette caché par un pavot, car il était si triste quand il a quitté pour retourner à l'Amérique et est tombé dans l'usage de drogues dures. Depuis, la tempête inondée sa vie. Partie Dall'altra, cachés
donne une chitarra / trombe, c'è Betty Mabry (Davis), sa deuxième épouse, qui à son tour fortement influencés électriques. Puis j'ai dessiné quelques lumières, pour l'amour de la scène et de la boxe, et le sigarette, car il était toujours présent dans sa vie. J'ai travaillé sur le cadre écoute de "Bitches Brew" et cela m'a aidé à développer un amour pour Miles et sa musique.

[Q3] Comment faire vos peintures sont généralement nés et quelles sont les principales sources vous inspirer?

L'idée d'une peinture, je suis souvent après avoir écouté de la musique. Une nouvelle pièce ou d'un oubli. Parfois, il est déclenché par un concert qui est passionnant pour moi et j'ai été profondément ému. "Shorty Trombone" est né juste après l'avoir vu sur scène pour la première fois. Beaucoup d'énergie et le talent Aveva. C'était génial: J'avais besoin de peindre ce que j'avais ressenti.

[Q4]Du portrait que vous réalise comprendre que vous êtes un fan de la vraie musique. L'amore née COM'E?

Je viens d'une famille espagnole et mes premiers souvenirs sont la musique cubaine joué par Antonio Machin que mon grand-père à écouter Manolo, ainsi que le Golden Gate Quartet et Sidney Bechet. È stato de l'annonce introdurmi du «groove». Puis, à propos 10 l'âge, ma
déplacé vers le rock et soul: J'ai aimé Carlos Santana et sa combinaison de rock et de rythmes sud-américains. Puis vinrent les sections du funk et de la corne: Earth Wind & Fire, James Brown, Commodores, Kool & Le Gang. J'ai trouvé de grands musiciens et j'ai commencé à lire les crédits sur le LP et quand un artiste que je connaissais était de jouer seul sur un album, lo ascoltavo. Il serait le jazz négligence anni '80: Je suis allé à l'université et des magasins ont été de Miles Davis, Herbie Hancock, Wayne Shorter e de George Benson.

[Q5] Qui étaient vos professeurs et inspirant où vous avez commencé à faire des portraits, nus et d'autres figures, et comment ce contexte vous a aidé à développer votre propre style de thèmes musicaux aussi?

À l'école, j'ai apprécié les grands maîtres tels que Michel-Ange, Caravage David. Il y avait des photos d'eux travaille sur mon livre d'histoire et j'ai admiré. Je voulais dessiner comme eux un jour - et encore je cherche. Comme un adolescent, j'ai découvert des artistes hyper-réaliste
viennent Boris Vallejo o Wojtek Siudmak. J'ai travaillé par lui-même de faire des portraits plus précis et réaliste de ma, l'amélioration de la technique de travail à l'acrylique à partir des images que j'ai trouvé dans les magazines. Maintenant, je ne expositions, utiliser toutes les techniques apprises à dépeindre musiciens.

[Q6] Le jazz qui montre sont rares à trouver dans les galeries d'autres artistes. Comment choisir les sujets à peindre?
C'est juste une question de goût ou de rencontres et de concerts, il assiste en tant que spectateur?

En fait, le sujet est choisi à la fois comme la motivation. Lorsqu'il ne travaille pas à la commission, Je ne peins que les musiciens qui aiment à écouter et à, dans effetti, Certains d'entre eux ne sont pas si souvent dépeinte. Au début, j'ai essayer de trouver une photo gratuite
droit d'auteur pour être utilisé comme un modèle. Ensuite, je pense pour dire quelque chose sur le musicien sur la toile et tenter d'exprimer quelque chose que j'ai essayé le voir sur scène. Puis j'ai mis sa musique et l'attaque d'un croquis sur papier pour avoir une idée des dimensions qui vont travailler plus ou moins. Puis-je aller pour faire un croquis plus précis sur la toile en noir et blanc. Enfin, J'ai mis sur ce plan
une couche de craie qui me permet de le voir quand même, et a commencé à utiliser des peintures acryliques: C'est la meilleure façon dont je dispose.

[Q7] En direct près de Paris, belles villes de la culture, musica e spectacle vivant, concerts fréquente souvent des artistes européens et américains, mais ne représentent pas des musiciens français de l'histoire: parce?

Ce n'est pas une question facile. Bien sûr, je sais que certains musiciens français, mais cela est difficile à expliquer: peut-être dû au fait que j'ai toujours écouté des artistes américains et britanniques et ils ont construit les fondations de ma culture musicale. Peut-être c'est aussi une façon de voyager dans leur propre pays - je n'ai jamais été aux États-Unis - et d'échapper à mes. Pour être honnête, en fait,, J'ai
un ami qui est un bassiste très française, Chyco Siméon et j'ai aussi une photo de lui dans ma galerie, mais il faut dire qu'il a aussi des racines dans les Antilles!

[Q8]Dans les conclusions de, Que pouvez-vous lui dire pour effectuer des portraits contrastés d'un artiste et son instrument, viennent dans "Candy Dulfer", "Esperanza Spalding" et "Hiromi Uehara", ou deux musiciens différents, Ven. esempio »de John Lennon & Herbie Hancock ", "Lalah & Donny Hathaway "e" M3 "?

Le premier portrait «moitié-moitié" que j'ai jamais été "M3" avec Miles Davis / Marcus Miller. L'ho ho saputo Dipinto appena Che Miller Stava par andare en tournée con »revisité Tutu". J'ai aimé cet album et j'aime ces deux artistes. Je voulais être une seule âme dans une seule face, la combinaison des deux caractères. Après le dessin préparatoire, mais, J'avais peur du résultat, et pourtant
tous les beaux, à des conclusions frame, est venu avec quelque chose que les gens qu'il aime. Maintenant cette image a le droit de Marcus Miller. J'ai trouvé une scission en deux parties innovantes en soumettant une peinture de l'artiste et son instrument, alors j'ai fait l'image de la Esperanza Spalding et j'ai travaillé, même. Jusqu'à faire d'autres. Peut-être un trop grand nombre. Je crois que j'ai atteint la limite pour ce concept. Maintenant, en fait,, Je vais sûrement revenir à des compositions plus classiques.


Voici la version Française de l'interview:

Entretien avec Pascal Martos

[Q1] Pour commencer votre prochain spectacle “Mars en Jazz”, prévue en Mars 2012 dans votre ville, Maisons-Alfort. Quelles différences il y aura par rapport aux précédentes, et qu'allez vous exposer? De plus est-il vrai que vous vous préparez de nouvelles & toiles pour cette exposition?

Eh bien, Je pense que cette exposition sera dans la même veine que la précédente. Mme Dominique EDMOND (responsable de la section musicale de la médiathèque de Maisons-Alfort) avec qui je vais travailler, souhaitait me faire exposer toutes sortes de peintures et pas uniquement sur le "Jazz" . Il y aura donc des portraits de Miles Davis ainsi que Marvin Gaye ou Prince pour cette exposition. Au total un ensemble de 40 toile et 10 photos des portraits dans différents endroits de Paris seront exposées à la Médiathèque. Les photographies ont été prises par mon ami, l'acteur et photographe français Jean-Claude BOURBAULT. Nous sommes allés dans Paris, dans des lieux liés à certaines peintures et leur sujet, pour la prise des clichés.
Comme je peins régulièrement, il y aura bien sûr de nouvelles toiles pour cet exposition. Il y aura notamment une toile spécialement réalisée pour la prochaine expo "Mars en Jazz" : Un hommage à Miles Davis inspiré par la couverture du disque Bitches Brew.

 

[Q2] Parmi vos nouvelles œuvres, il y a donc cette toile sur Miles Davis qui rend hommage à la fois à son passage au jazz-fusion et à l'artiste Mati Klarwein qui a peint l'illustration “Bitches Brew” pour la pochette du LP. Quelle relation entretenez-vous avec vos albums préférés et comment leur musique (et leur pochette aussi ) vous aident dans la réalisation d'un “bon” portrait?

Aussi loin que je me souvienne de toutes les pochette de CD de Miles , celle de Bitches Brew m'a toujours étonnée visuellement. C'est d'une beauté parfaite pour moi. J'aime les couleurs, le style, la composition, tout ce qu'il y a dedans. Mati Klarwein en a réalisé beaucoup d'autres, mais celle là a toujours été ma préférée. Et la musique ... Oh la vache!!! La première fois que je l'ai écoutée c'était dans les années 80 ,quand j'ai commencé à écouter de la musique de jazz, et ce fut un choc : Je n'ai absolument pas compris cette musique ... Mais j'ai essayé de nouveau et chaque fois que j'écoutais le disque cette musique m'a pénétré plus en plus et il est devenu mon préféré: J'ai été accroché! Et puis j'ai commencé à acheter des disques de jazz fusion d'autres musiciens. Miles m'a fait découvrir à un nouveau style de musique jazz. J'ai lu récemment une bio de Miles écrite par M. George Cole centrée sur la partie électrique de sa musique "The Last Miles" , et j'ai compris ce qui l'a poussé à ces changements dans son évolution musicale. J'ai donc pensé qu'il était temps de rendre hommage à "Bitches Brew" de Miles ainsi qu'a Mati sous forme d'une toile, racontant des moments importants dans la vie de Miles, et en particulier le "virage électrique". J'ai choisi d'utiliser la symétrie de la peinture de Mati avec les mêmes fonds: Une tempête sur l'océan et le ciel de nuit avec des étoiles. J'ai représenté le visage de Miles mi jeune, mi vieux, dessiné par sa propre main, parce que cet homme décidait de ce qu'il voulait musicalement comme il le voulait. J'ai peint Juliette Greco cachée derrière la fleur de pavot, parce qu'il était si bouleversé de la quitter quand il revint aux États-Unis, qu'il est plongé à nouveau dans l'usage des drogues dures. La tempête (représentée sur la mer) a ensuite commencé à se produire dans sa vie ... De l'autre côté, cachée derrière la trompette/guitare électrique , on trouve Betty Mabry (Davis) sa 2ème femme, qui l'a beaucoup influencé pour son passage vers la musique électrique. Puis il y a quelques projecteurs pour son amour de la scène et pour son amour de la boxe aussi. La cigarette est aussi là parce que je pense qu'elle était toujours là dans sa vie ... j'ai écouté le CD de "Bitches Brew" à chaque fois que j'ai travaillé sur cette peinture et il m'a beaucoup aidé à mettre tout mon amour pour Miles et sa musique sur cette toile ....

 

[Q3] Comment vos tableaux viennent généralement à la vie et quelles sont vos principales sources d'inspiration?

L'idée d'une peinture, vient souvent après avoir écouté de la musique. Un air nouveau ou un ancien que j'ai oublié. Parfois, c'est est déclenché par un spectacle à venir qui m'excite , ou après un concert où j'ai été profondément ému. Par exemple: la toile "Trombone Shorty" a été réalisée juste après la première fois que je l'ai vu sur scène .... Tant d'énergie, de talent .... Il était génial et j'ai eu besoin de montrer ce que j'ai ressenti en faisant une peinture.

 

[Q4] En regardant les portraits d'une grande Jazz & musiciens Jazz ou Soul que vous avez réalisé, il est clair que vous êtes un vrai fan de musique. Comment est venue cette passion et qu'est-ce que vous a poussé à la mêler avec votre talent artistique?

Autant que je me souvienne, j'ai toujours aimé la musique. Issu d'une famille espagnole mes premiers souvenirs de musique sont de la musique cubaine d'Antonio Machin que mon grand-père, Manolo, écoutait souvent, ainsi que le Golden Gate Quartet et Sidney Bechet : Il a été en quelque sorte celui qui m'a initié au «groove». Puis je suis passé à la musique rock et de musique Soul j'avais environ 10 ans: J'ai aimé Carlos Santana en particulier qui alliait musique rock et rythmes sud-américains. Puis vint le Funk et j'ai découvert les sections de cuivres de : Earth Wind & Fire, James Brown, Le Comodores, Kool & The Gang et beaucoup d'autres: J'ai découvert beaucoup de grands musiciens et j'ai commencé à lire les crédits sur les disques et quand un musicien que je connaissais sortait un album solo, Je l'écoutais. Depuis lors, J'ai acheté de nombreux albums solo et j'ai découvert beaucoup de de musiciens Jazz et Funk.
Le jazz est venu plutôt dans les années 80 quand j'étais à l'université et que j'avais le temps de traîner dans les magasins de musique: Miles Davis, Herbie Hancok, Wayne Shorter, George Benson, et ainsi de suite ...

 

[Q5] Quels ont été vos maîtres et inspirateurs quand vous avez commencé à peindre des portraits, des nus et d'autres figures et de quelle manière cette base vous a aidée à développer un style personnel sur des thèmes musicaux?

Tout gamin à l'école j'ai toujours admiré de grands maîtres comme Michel-Ange, Le Caravage ou David. Il y avait des photos de leurs peintures dans mon livre d'histoire et je les ai tout de suite admirées. Je voulais être en mesure de dessiner comme ça un jour (Et je cherche toujours ...) Adolescent j'ai découvert des artistes hyperréalistes comme Boris Vallejo ou Wojtek Siudmak . J'ai beaucoup travaillé en auto-didacte pour réaliser des portraits de plus en plus réalistes et améliorer ma technique de travail sur l'acrylique à partir d'images que je trouvais dans les magazines. Alors maintenant que j'ai la chance de pouvoir exposer, J'essaie de mettre tous cette technique, acquise au fil des années, dans mes portraits de musiciens.

 

[Q6] Les musiciens que vous peignez sont rares à trouver dans une autre galerie d'artiste de jazz. Comment choisissez-vous les sujets à peindre? Est-ce juste une question de goûts musicaux ou est-ce aussi dû à des rencontres occasionnelles ou des concerts, auxquels vous participez en tant qu'invité ou spectateur?

Le sujet est choisi pour les deux raisons en fait. Lorsque je ne travaille pas sur commande, Je peins juste les musiciens que j'aime écouter et certains ne sont pas trouvables peints par d'autres en effet. J'essaie de dénicher une image libre de tout droit (quand c'est possible) pour avoir un modèle modèle. Ensuite, je pense à quelque chose à raconter au sujet du musicien sur la toile ou à exprimer quelque chose j'ai ressenti en le voyant sur scène. J'écoute sa musique sur ce et je commence par un croquis sur papier pour avoir une idée de la taille de cadre dont je vais avoir besoin. Puis-je passe sur toile faisant un dessin préparatoire en noir & blanc plus précis. Enfin, je mets une couche de gesso sur ce dessin qui me permette de le voir encore puis je commence à utiliser les couleurs acryliques: C'est comme ça que je fais, tout simplement.

 

[Q7] Vivant en France, près de Paris, une ville merveilleuse pour la culture, la musique et les spectacles, J'imagine que vous assistez souvent à des concerts live de musiciens européens et américains, n'est ce pas? Je me demande pourquoi il n'y a pas de musiciens français dans vos portraits ? Peut-être que vous préférez la scène jazz américaine ou celle des autres pays européens, plutôt que la scène jazz française? Si c'est le cas, pour quelle raison?

Ouaip, Vous m'avez pris en défaut et vous n'êtes pas le premier à me poser cette question ... lol .... Mais j'écoute et connais certains musiciens français bien sûr ... C'est dur à expliquer, mais c'est peut-être juste parce que j'ai toujours écouté des artistes américains et anglais, et qu'ils ont construit les fondations de ma culture musicale : chanteurs ou musiciens .... Peut-être que c'est juste une façon pour moi de voyager dans leur pays (Je ne suis jamais allé aux Etats-Unis) et de m'évader du mien ... J'ai un ami qui est un grand bassiste français : Chyco Siméon (Vous devriez écouter sa musique un mélange de jazz & et de rythmes caraibéens) Et vous trouverez cependant son portrait dans ma galerie…Mais il a des racines Antillaises…Hé! Hé!

 

[Q8] Pour en finir avec, Que pourriez-vous nous dire sur les portraits vous avez réalisé représentant pour moitié un musicien et pour autre moitié son instrument (Candy Dulfer, Esperanza Spalding, Hiromi Uehara) mais aussi deux musiciens différents (John Lennon & Herbie Hancock, Lalah & Donny Hathaway, M3)? Comment cette idée vous est venue et de quelle manière l'avez-vous mise en oeuvre?

Le premier portrait moitié / moitié que j'ai fait était le "M3" moitié Miles Davis /moitié Marcus Miller. Je l'ai fait quand j'ai su que Marcus Miller était sur le point de tourner avec son show «Tutu Revisited» . J'ai tellement adoré l'album original et j'adore ces deux artistes. Je voulais montrer une seule âme combinée en seul visage avec les deux personnages. J'avais peur du résultat final quand j'ai fini le dessin préparatoire….Mais finalement c'est devenu une toile que les gens aimaient beaucoup une fois réalisée.C'est Marcus Miller qui la possède maintenant…J'ai pensé alors qu'il serait cool de partager une toile en deux parties présentant l'artiste et son instrument, alors j'ai fait la toile d'Esperanza et ça a marché à nouveau…J'en ai donc fait quelques autres…Peut-être trop…Je crois que j'ai atteint la limite de ce concept…Pour l'instant je vais revenir aux compositions beaucoup plus classique.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et les attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Return to Top ▲Retour à ▲ Haut de page