Official web site of Pascal Martos

Interview pour le magazine Jazz Colours

Hi everyone! Recently Pascal had an interview with an online magazine “Jazzcolours” à propos de sa peinture!!

 

.

 

.

Voici la version Française de l'interview:

Interview with Pascal Martos

[Q1] To start with your next show “Mars en Jazz”, scheduled in March 2012 in your town, Maisons-Alfort. Quelles différences il y aura par rapport aux précédentes, et qu'allez vous exposer? De plus est-il vrai que vous vous préparez de nouvelles & toiles pour cette exposition?

Well, Je pense que cette exposition sera dans la même veine que la précédente. Mrs Dominique EDMOND (responsable de la section musicale de la médiathèque de Maisons-Alfort) avec qui je vais travailler, souhaitait me faire exposer toutes sortes de peintures et pas uniquement sur le "Jazz" . Il y aura donc des portraits de Miles Davis ainsi que Marvin Gaye ou Prince pour cette exposition. Au total un ensemble de 40 canvas and 10 photos des portraits dans différents endroits de Paris seront exposées à la Médiathèque. Les photographies ont été prises par mon ami, the french actor and photographer Jean Claude BOURBAULT. Nous sommes allés dans Paris, dans des lieux liés à certaines peintures et leur sujet, pour la prise des clichés.
Comme je peins régulièrement, il y aura bien sûr de nouvelles toiles pour cet exposition. Il y aura notamment une toile spécialement réalisée pour la prochaine expo "Mars en Jazz" : Un hommage à Miles Davis inspiré par la couverture du disque Bitches Brew.

 

[Q2] Among your new works, il y a donc cette toile sur Miles Davis qui rend hommage à la fois à son passage au jazz-fusion et à l'artiste Mati Klarwein qui a peint l'illustration “Bitches Brew” pour la pochette du LP. Quelle relation entretenez-vous avec vos albums préférés et comment leur musique (et leur pochette aussi ) vous aident dans la réalisation d'un “bon” portrait?

Aussi loin que je me souvienne de toutes les pochette de CD de Miles , celle de Bitches Brew m'a toujours étonnée visuellement. C'est d'une beauté parfaite pour moi. I love the colours, the style, la composition, tout ce qu'il y a dedans. Mati Klarwein en a réalisé beaucoup d'autres, mais celle là a toujours été ma préférée. Et la musique ... Oh la vache!!! La première fois que je l'ai écoutée c'était dans les années 80 ,when I began to listen to jazz music, and It was a choc : Je n'ai absolument pas compris cette musique ... Mais j'ai essayé de nouveau et chaque fois que j'écoutais le disque cette musique m'a pénétré plus en plus et il est devenu mon préféré: I was hooked! Et puis j'ai commencé à acheter des disques de jazz fusion d'autres musiciens. Miles m'a fait découvrir à un nouveau style de musique jazz. J'ai lu récemment une bio de Miles écrite par M. George Cole centrée sur la partie électrique de sa musique "The Last Miles" , et j'ai compris ce qui l'a poussé à ces changements dans son évolution musicale. J'ai donc pensé qu'il était temps de rendre hommage à "Bitches Brew" de Miles ainsi qu'a Mati sous forme d'une toile, racontant des moments importants dans la vie de Miles, et en particulier le "virage électrique". J'ai choisi d'utiliser la symétrie de la peinture de Mati avec les mêmes fonds: A storm on the ocean and the night sky with stars. J'ai représenté le visage de Miles mi jeune, mi vieux, dessiné par sa propre main, parce que cet homme décidait de ce qu'il voulait musicalement comme il le voulait. J'ai peint Juliette Greco cachée derrière la fleur de pavot, parce qu'il était si bouleversé de la quitter quand il revint aux États-Unis, qu'il est plongé à nouveau dans l'usage des drogues dures. La tempête (représentée sur la mer) a ensuite commencé à se produire dans sa vie ... De l'autre côté, cachée derrière la trompette/guitare électrique , on trouve Betty Mabry (Davis) sa 2ème femme, qui l'a beaucoup influencé pour son passage vers la musique électrique. Puis il y a quelques projecteurs pour son amour de la scène et pour son amour de la boxe aussi. La cigarette est aussi là parce que je pense qu'elle était toujours là dans sa vie ... j'ai écouté le CD de "Bitches Brew" à chaque fois que j'ai travaillé sur cette peinture et il m'a beaucoup aidé à mettre tout mon amour pour Miles et sa musique sur cette toile ....

 

[Q3] Comment vos tableaux viennent généralement à la vie et quelles sont vos principales sources d'inspiration?

The idea of a painting, vient souvent après avoir écouté de la musique. Un air nouveau ou un ancien que j'ai oublié. Parfois, c'est est déclenché par un spectacle à venir qui m'excite , or after one concert when I’ve been deeply moved. For example: la toile "Trombone Shorty" a été réalisée juste après la première fois que je l'ai vu sur scène .... Tant d'énergie, de talent .... Il était génial et j'ai eu besoin de montrer ce que j'ai ressenti en faisant une peinture.

 

[Q4] Looking at the portraits of great Jazz & musiciens Jazz ou Soul que vous avez réalisé, il est clair que vous êtes un vrai fan de musique. Comment est venue cette passion et qu'est-ce que vous a poussé à la mêler avec votre talent artistique?

Autant que je me souvienne, j'ai toujours aimé la musique. Issu d'une famille espagnole mes premiers souvenirs de musique sont de la musique cubaine d'Antonio Machin que mon grand-père, Manolo, écoutait souvent, as well as the Golden Gate Quartet and Sidney Bechet : Il a été en quelque sorte celui qui m'a initié au «groove». Then I switched to Rock Music and Soul Music as I was around 10 ans: J'ai aimé Carlos Santana en particulier qui alliait musique rock et rythmes sud-américains. Puis vint le Funk et j'ai découvert les sections de cuivres de : Earth Wind & Fire, James Brown, The Comodores, Kool & The Gang et beaucoup d'autres: J'ai découvert beaucoup de grands musiciens et j'ai commencé à lire les crédits sur les disques et quand un musicien que je connaissais sortait un album solo, Je l'écoutais. Since then, J'ai acheté de nombreux albums solo et j'ai découvert beaucoup de de musiciens Jazz et Funk.
Le jazz est venu plutôt dans les années 80 quand j'étais à l'université et que j'avais le temps de traîner dans les magasins de musique: Miles Davis, Herbie Hancok, Wayne Shorter, George Benson, and so on…

 

[Q5] Who were your masters and inspirers when you began to paint portraits, des nus et d'autres figures et de quelle manière cette base vous a aidée à développer un style personnel sur des thèmes musicaux?

Tout gamin à l'école j'ai toujours admiré de grands maîtres comme Michel-Ange, Le Caravage ou David. Il y avait des photos de leurs peintures dans mon livre d'histoire et je les ai tout de suite admirées. Je voulais être en mesure de dessiner comme ça un jour (Et je cherche toujours ...) Adolescent j'ai découvert des artistes hyperréalistes comme Boris Vallejo ou Wojtek Siudmak . J'ai beaucoup travaillé en auto-didacte pour réaliser des portraits de plus en plus réalistes et améliorer ma technique de travail sur l'acrylique à partir d'images que je trouvais dans les magazines. Alors maintenant que j'ai la chance de pouvoir exposer, J'essaie de mettre tous cette technique, acquise au fil des années, dans mes portraits de musiciens.

 

[Q6] Les musiciens que vous peignez sont rares à trouver dans une autre galerie d'artiste de jazz. How do you choose the subjects to paint? Est-ce juste une question de goûts musicaux ou est-ce aussi dû à des rencontres occasionnelles ou des concerts, which you participate as a guest or a spectator?

Le sujet est choisi pour les deux raisons en fait. Lorsque je ne travaille pas sur commande, Je peins juste les musiciens que j'aime écouter et certains ne sont pas trouvables peints par d'autres en effet. J'essaie de dénicher une image libre de tout droit (quand c'est possible) pour avoir un modèle modèle. Ensuite, je pense à quelque chose à raconter au sujet du musicien sur la toile ou à exprimer quelque chose j'ai ressenti en le voyant sur scène. J'écoute sa musique sur ce et je commence par un croquis sur papier pour avoir une idée de la taille de cadre dont je vais avoir besoin. Puis-je passe sur toile faisant un dessin préparatoire en noir & blanc plus précis. Enfin, je mets une couche de gesso sur ce dessin qui me permette de le voir encore puis je commence à utiliser les couleurs acryliques: C'est comme ça que je fais, tout simplement.

 

[Q7] Vivant en France, near Paris, a wonderful city as to culture, la musique et les spectacles, J'imagine que vous assistez souvent à des concerts live de musiciens européens et américains, n'est ce pas? Je me demande pourquoi il n'y a pas de musiciens français dans vos portraits ? Maybe you prefer the American Jazz scene or that of other European countries rather than the French Jazz scene? If so, pour quelle raison?

Ouaip, Vous m'avez pris en défaut et vous n'êtes pas le premier à me poser cette question ... lol .... Mais j'écoute et connais certains musiciens français bien sûr ... C'est dur à expliquer, mais c'est peut-être juste parce que j'ai toujours écouté des artistes américains et anglais, et qu'ils ont construit les fondations de ma culture musicale : singers or musicians….Maybe it’s just a way for me to travel in their country (Je ne suis jamais allé aux Etats-Unis) et de m'évader du mien ... J'ai un ami qui est un grand bassiste français : Chyco Simeon (You should listen to his music a mix of jazz & et de rythmes caraibéens) Et vous trouverez cependant son portrait dans ma galerie…Mais il a des racines Antillaises…Hé! Hé!

 

[Q8] To finish with, Que pourriez-vous nous dire sur les portraits vous avez réalisé représentant pour moitié un musicien et pour autre moitié son instrument (Candy Dulfer, Esperanza Spalding, Hiromi Uehara) mais aussi deux musiciens différents (John Lennon & Herbie Hancock, Lalah & Donny Hathaway, M3)? Comment cette idée vous est venue et de quelle manière l'avez-vous mise en oeuvre?

Le premier portrait moitié / moitié que j'ai fait était le "M3" moitié Miles Davis /moitié Marcus Miller. Je l'ai fait quand j'ai su que Marcus Miller était sur le point de tourner avec son show «Tutu Revisited» . J'ai tellement adoré l'album original et j'adore ces deux artistes. Je voulais montrer une seule âme combinée en seul visage avec les deux personnages. J'avais peur du résultat final quand j'ai fini le dessin préparatoire….Mais finalement c'est devenu une toile que les gens aimaient beaucoup une fois réalisée.C'est Marcus Miller qui la possède maintenant…J'ai pensé alors qu'il serait cool de partager une toile en deux parties présentant l'artiste et son instrument, alors j'ai fait la toile d'Esperanza et ça a marché à nouveau…J'en ai donc fait quelques autres…Maybe too much…I think I’ve reach the limit of that concept…For now I’m coming back to much more classical compositions.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Return to Top ▲Return to Top ▲